Fondation des maladies du cœur et de l'AVC

Lisez l’une des histoires ci-dessous...

En photo ci-dessus : ,

Voici Vincent Daignault,
Le cœur de Vincent a subitement cessé de battre en 2011

« La Fondation des maladies du cœur a non seulement été présente au moment où on m'a ramené à la vie, mais elle a aussi été une source d'information pour tout ce qui concerne la remise en forme, l’alimentation, l'exercice et tout ce qui entoure le reconditionnement après une épreuve cardiaque »

- Vincent Daignault

Le 10 mars 2011, Vincent Daignault avait 44 ans, quatre enfants et un agenda bien garni. Ce matin-là, après être allé reconduire ses enfants à l'école, il laisse sa voiture au stationnement et marche quelques coins de rue pour se rendre à son bureau. Une fois à l'intérieur de l'édifice du 1000 de la Gauchetière, à Montréal, il ressent un malaise, d'abord dans les jambes, puis dans la poitrine, puis un resserrement dans la gorge, se souvient-il.

Il décide alors de retourner chez lui, se reposer. « Mais avant même d'avoir pu quitter l'édifice, je me suis effondré. Mon cœur venait d'arrêter de battre », souffle-t-il.

Rapidement, il est pris en charge par les membres de la sécurité qui pratiquent aussitôt les manœuvres de réanimation cardio-respiratoire (RCR) avant d'utiliser le défibrillateur externe automatisé (DEA). « J'ai été très chanceux parce que l'édifice venait juste de faire l'acquisition d'un DEA deux mois plus tôt et de compléter la formation des employés », souligne-t-il, une pratique dont la Fondation des maladies du cœur fait la promotion dans tous les endroits publics.

Après ce matin fatidique du 10 mars 2011, Vincent Daignault a dû passer près d'une semaine à l'hôpital, dont trois jours plongé dans un coma artificiel pour stabiliser son état, reposer son cœur et réduire les risques de séquelles au cerveau.

Un an plus tard Vincent était de retour au travail, sans séquelles intellectuelles, simplement heureux d'être en vie. Son corps fonctionne aujourd'hui à 80 % de ses capacités d'avant, puisque ce matin-là, un tiers de son cœur est mort. « Je m'appelle Vincent Daignault et je suis la preuve vivante que donner à PartenaireSanté-Québec fait la différence ».

La Fondation des maladies du coeur et de l'AVC

Prévenir les maladies

  • Offrir aux enfants et aux jeunes le meilleur départ pour une vie longue et en santé
  • Permettre aux Canadiens et Canadiennes de vivre une vie saine

Préserver la vie

  • Intervenir plus rapidement et offrir un meilleur traitement dans le cas d’urgences cardiaques
  • Intervenir rapidement et offrir un meilleur traitement dans le cas d’un AVC

Favoriser le rétablissement

  • Améliorer le soutien pour les survivants, les familles et les aidants

PartenaireSanté-Québec est fier de soutenir la Fondation des maladies du cœur et de l'AVC.

Découvrez ce que signifie de vivre avec Maladie du coeur

Cliquez ici pour découvrir la réalité des personnes qui doivent composer avec l’une des maladies chroniques ou des affections graves contre lesquelles nous luttons.

Soutenez partenairesanté-québec

Les dons versés à PartenaireSanté-Québec aident nos 16 organismes caritatifs de la santé à élaborer des programmes de soutien et de prévention, tout en investissant dans la recherche pour développer des traitements et des remèdes qui sauvent des vies.